Résumé

Mercredi 16 mars, c’était notre première épicurienne de l'année 2022.

À 9 h nous entamons notre sortie avec un petit groupe constitué de 11 cyclistes.

C'est toujours un plaisir de pouvoir rouler à travers des domaines viticoles. Aujourd’hui, c'était du côté de Pomerol et Saint-Émilion.

Parmi les vignobles les plus prestigieux traversés, nous citerons le château Petrus avec des bouteilles à 1000 euros

ou le château Le Pin en moyenne à 5000 euros.

Nous avons pu voir des personnes qui labouraient les rangs de vignes, avec l’aide d’un cheval.

Ce type de labour permet un total respect de l’environnement, d’éviter le tassement des sols.

La traction animale impose une attention particulière vis-à-vis de l’animal.

Le travail doit se faire à son rythme, et il faut savoir s’arrêter lorsque le cheval donne des signes de fatigue ou d’énervement.

À midi, c’était l’heure de se restaurer chez la puce au Grand Bigaroux comme pour la première du club en 2009.

Le retour s"est déroulé normalement, mais pas tranquillement. À 3 kms de l'arrivée, Léon se détacha du peloton.

Au niveau des terrains de foot d' Yvrac, il rattrapa Gérald. Il fut pour lui une aide précieuse pour la victoire finale.

Nous avons vaincu la légende locale sur son territoire. Ce qui l'a passablement énerve.

Les cartons jaunes de la journée

Georges et Michel C pour le rond pris par la gauche dans Libourne

Les cartons rouges

Sébastien, il ne nous a pas contactés pour annuler sa présence

Stéphane et Gérald. Ils critiquèrent avec véhémence les circuits proposés par notre ami Georges. Heureusement que Robert n'était pas présent.

Un autre pour les personnes qui n'ont pas voulu respecter le feu de chantier dans la cote de Pompignac

 

Les présents du 16 mars épicurienne

Kiki Georges Michel C Michel L Patrice
Jean-Luc Stéphane Gérald Léon Petit Futé off pour le repas

Album photos partie 1

Album photos

Vidéo de notre épicurienne